Ignorer les commandes du Ruban
Passer au contenu principal
FR Welcome, Connexion

CAN-ADAPTT

Guideline: Introduction

​​​​​​​​​​​​​Lignes directrices  Introduction


AVIS AUX UTILISATEURS
 
APERÇU

Les lignes directrices canadiennes sur le renoncement au tabagisme ont été élaborées par le Réseau d’action canadien pour l’avancement, la dissémination et l’adoption de pratiques en matière de traitement du tabagisme fondées sur l’expérience clinique (CAN-ADAPTT). Elles ont pour but de guider la pratique et elles n’ont pas la prétention d’être une revue exhaustive de la prise en charge du renoncement au tabagisme. Se fondant sur les données probantes, les lignes directrices de CAN-ADAPTT visent à éclairer l’offre de soins de santé au Canada en matière de renoncement au tabagisme. 

 
FINANCEMENT
Le financement de CAN-ADAPTT a été rendu possible grâce à une contribution financière du Programme d’initiatives de lutte contre le tabagisme et les drogues de Santé Canada. Ces lignes directrices sont indépendantes de leurs sources de financement. Les opinions exprimées ici ne représentent pas nécessairement le point de vue de Santé Canada. 
 
REPRODUCTION DES LIGNES DIRECTRICES

La reproduction des lignes directrices canadiennes sur le renoncement au tabagisme de CAN-ADAPTT est permise dans des buts éducatifs et non commerciaux, sous toute forme, y compris la forme électronique. Le consentement ou la permission des auteurs et/ou de CAN-ADAPTT ne sont pas requis à la condition que soit affiché sur toute version électronique ou imprimée © CAN-ADAPTT/CAMH 2012

 
CITATION

CAN-ADAPTT. (2011). Lignes directrices canadiennes de pratique clinique sur le renoncement au tabagisme. Toronto, Canada : Réseau d’action canadien pour l’avancement, la dissémination et l’adoption de pratiques en matière de traitement du tabagisme fondées sur l’expérience clinique, Centre de toxicomanie et de santé mentale.


SITE INT​ERNET

Les lignes directrices sont disponibles en ligne au www.can-adaptt.net.

 
  CONTRIBUER  
 

L’icône d’information ci-dessus indique un lien pour commenter et/ou contribuer aux lignes directrices au moyen du site Internet de CAN‑ADAPTT ( www.can-adaptt.net ). Les sections qui comprennent cette icône sont les suivantes :

· Les considérations cliniques

· Les outils/ressources

· Les lacunes en recherche 

 
 

LA RAISON D'ÊTRE DES LIGNES DIRECTRICES


Alors que 17 % des Canadiens fument actuellement1, une grande proportion d’entre eux envisagent de renoncer au tabac2. Les professionnels de la santé ont un rôle important à jouer pour aider les personnes à cesser de fumer. Même de brèves interventions de la part des professionnels augmentent la probabilité d’une tentative de renoncement au tabac3. Il est également connu que des lignes directrices fondées sur la pratique clinique constituent un outil important et efficace pour réduire l’écart entre les soins recommandés et les soins offerts4.

 

Le besoin de lignes directrices cliniques nationales a été identifié par la Convention-cadre pour la lutte antitabac (CCLAT) de l’Organisation mondiale de la Santé. Selon l’article 14.1 de la convention : « Chaque partie élabore et diffuse des directives appropriées, globales et intégrées fondées sur des données scientifiques et sur les meilleures pratiques, en tenant compte du contexte et des priorités nationaux et prend des mesures efficaces pour promouvoir le sevrage tabagique et le traitement adéquat de la dépendance à l’égard du tabac5. »


 
LE CONTEXTE DE CAN-ADAPTT


En mai 2007, le Programme de lutte au tabagisme de Santé Canada invitait plusieurs experts de la lutte contre le tabagisme à discuter de lignes directrices en matière de renoncement au tabac. Lors de cette rencontre, plusieurs questions et besoins ont été soulevés:

· ​Les méthodes traditionnelles d’élaboration de lignes directrices reposent sur un éventail de preuves étroit, se concentrant principalement sur des essais comparatifs randomisés (qui n’expliquent pas, la plupart du temps, les conditions ni les facteurs qui influencent le traitement).

·  Le besoin d’élaborer des lignes directrices au moyen d’une collaboration interprofession-nelle afin d’intégrer des perspectives à la fois cliniques et populationnelles.

· Le besoin d’impliquer les parties prenantes à l’élaboration des lignes directrices et aux processus de mise en œuvre.

· Le besoin d’utiliser des moyens de communication efficaces et d’application des connaissances entre les différents publics et les diverses parties prenantes.

 

Pour répondre à ces besoins, le Réseau d’action canadien pour l’avancement, la dissémination et l’adoption de pratiques en matière de traitement du tabagisme fondées sur l’expérience clinique (CAN-ADAPTT) a été mis sur pied en 2008 avec un financement provenant du Programme des initiatives des drogues et du tabac de Santé Canada.

 

La vision de CAN-ADAPTT consiste à réduire la prévalence du tabagisme et de la dépendance au tabac des Canadiens en :

· Mettant à la disposition des professionnels de la santé les outils nécessaires pour offrir des interventions à jour et fondées sur les données probantes en matière de renoncement au tabagisme.

· Établissant un réseau pancanadien de recherche basé sur la pratique clinique pour faciliter la recherche et l’échange de connaissances entre professionnels de la santé, chercheurs et décideurs politiques, permettant ainsi d’éclairer l’élaboration de lignes directrices dynamiques utiles pour la pratique et pour les stratégies populationnelles.

 

Les objectifs de CAN-ADAPTT sont les suivants : 

· Créer un réseau de recherche fondé sur la pratique clinique, afin d’éclairer la recherche et la pratique en matière de renoncement au tabagisme à travers le Canada.

· Développer un programme de recherche basé sur la pratique clinique qui comble les lacunes qui existent entre la pratique clinique, la recherche et les cadres théoriques.

· Traduire les résultats de la recherche en des lignes directrices dynamiques fondées sur des données probantes.

· Diffuser les résultats et engager les parties prenantes à promouvoir l’adoption des lignes directrices.

· Collaborer avec les autres personnes engagées dans la lutte contre le tabagisme et la dépendance au tabac.

· Évaluer les impacts du réseau de recherche basé sur la pratique clinique.

 

De 2008 à 2011, CAN-ADAPTT a travaillé avec les parties prenantes à l’élaboration des lignes directrices cliniques (LDC) canadiennes sur le renoncement au tabagisme et s’est assuré que celles-ci soient fondées sur l’expérience clinique et qu’elles abordent les questions d’applicabilité en contexte canadien.

 

Pendant l’élaboration des lignes directrices à l’aide  de standards reconnus (instrument AGREE6 ), CAN-ADAPTT intégrait également deux approches uniques soit :

 

1.       L’élaboration à partir de lignes directrices existantes 

CAN-ADAPTT a demandé au Comité consultatif des lignes directrices d’identifier et d’évaluer en toute indépendance la qualité des lignes directrices cliniques existantes à l’aide de l’instrument AGREE. Les recommandations contenues dans celles qui furent retenues ont servi de fondement aux lignes directrices de CAN‑ADAPTT.

 

2.       L’utilisation d’une approche fondée sur l’expérience clinique et d’un processus dynamique

CAN-ADAPTT a demandé aux parties prenantes, aux professionnels de la santé provenant de divers milieux de soins, aux décideurs, aux gestionnaires des soins de santé ainsi qu’à un large éventail de chercheurs de fournir des données pouvant servir à l’élaboration des lignes directrices.

 
 

CHAMP D’APPLICATION


Les Lignes directrices canadiennes de pratique clinique sur le renoncement au tabagisme sont destinées à l’usage des professionnels de la santé canadiens de divers milieux cliniques. Elles sont également destinées aux chercheurs et aux décideurs qui souhaitent comprendre les principales composantes d’un système de renoncement au tabagisme au Canada.

 

Ces lignes directrices comprennent des sections sur les approches cliniques et populationnelles alors que d’autres sections traitent de questions concernant des populations spécifiques comme les Autochtones et les populations en milieu hospitalier (voir ci-dessous la liste complète des sujets abordés).

 Ces lignes directrices ne sont pas contraignantes. Elles ont pour but de soutenir et non de remplacer le jugement clinique des professionnels de la santé. L’information peut s’avérer moins utile dans certaines situations ou pour certaines populations précises. Enfin, ces lignes directrices visent à servir de fondement à partir duquel les professionnels de la santé, les chercheurs et les décideurs (y compris les gestionnaires des soins de santé) du Canada peuvent adapter l’information et les recommandations pour répondre à leurs propres besoins et milieux.

 

Les Lignes directrices canadiennes de pratique clinique sur le renoncement au tabagisme sont disponibles en français et en anglais sur le site Internet de CAN‑ADAPTT ( www.can-adaptt.net ).



LE FORMAT DES LIGNES DIRECTRICES 

Les lignes directrices sont organisées en différentes sections : 

Approches cliniques
· Counseling et approches psychosociales 
· Pharmacothérapie (en cours de préparation) 
Populations spécifiques 
· Autochtones 
· Populations en milieu hospitalier
· Santé mentale et/ou autre(s) toxicomanie(s)
· Femmes enceintes et allaitantes
· Jeunes (enfants et adolescents)

Chaque section est divisée en sous-sections : 
1. L’aperçu des preuves comprend les recommandations et les preuves qui y sont associées tirées des lignes directrices cliniques retenues.  
2. Les énoncés sommaires sont fondés sur les meilleures preuves identifiées et constituent les messages importants que les professionnels de la santé devraient considérer mettre en pratique. Chaque énoncé sommaire comprend le degré de recommandation et le niveau de preuve le soutenant.
3. Les considérations cliniques sont des informations qui viennent appuyer les énoncés sommaires. Elles peuvent porter par exemple sur les meilleures façons de mettre en œuvre les lignes directrices, ou sur des implications importantes pour des milieux de pratique spécifiques. Le Groupe responsable de l’élaboration des lignes directrices et les membres du réseau de CAN-ADAPTT ont contribué aux considérations cliniques. À noter qu’une revue systématique des écrits scientifiques n’a pas été effectuée.
4. Les outils et ressources fournissent une liste de ressources que les professionnels de la santé peuvent utiliser pour faciliter la mise en œuvre des énoncés sommaires. Ces listes ne sont pas exhaustives. Elles ne constituent que le point de départ documenté par le Groupe responsable de l’élaboration des lignes directrices et par les membres du réseau de CAN ADAPTT.
5. Les lacunes en recherche identifient toute lacune dans les données probantes et les recommandations pour la recherche future dans le domaine. Pour plus d’information, consultez le Programme de recherche de CAN ADAPTT7.

 

PRÉCISIONS E​T LIMITES


Dans ce document, le terme « tabac » réfère aux produits commerciaux et manufacturés du tabac, y compris, mais sans s’y limiter, aux cigarettes, au cigare et au tabac sans fumée comme le tabac à priser, le snus et le tabac à mâcher. L’usage du tabac ne réfère pas à l’utilisation du tabac pour des fins traditionnelles ou cérémoniales par les Autochtones.

 

La plupart des recherches sur le renoncement au tabagisme ont examiné l’usage de la cigarette; il est important de considérer cette limite lorsqu’on utilise ces lignes directrices pour les utilisateurs de tabac sans fumée. Il faudrait davantage de recherche sur les produits du tabac sans fumée et sur les personnes qui en consomment pour mieux comprendre les effets des interventions chez cette clientèle.

 

Le terme « patient/client » est employé dans ces lignes directrices pour faire référence aux différents milieux cliniques où sont offerts des traitements de renoncement au tabagisme. Quant au terme « professionnel de la santé », il est utilisé tout au long du document et il inclut un grand éventail de professionnels œuvrant dans différents milieux : hôpitaux, cliniques, centres offrant des services de première ligne, des soins à domicile, ou des soins de courte ou de longue durée.

 
 


1. Health Canada. Canadian Tobacco Use Monitoring Survey (CTUMS) 2010. http://www.hc-sc.gc.ca/hc-ps/tobac-tabac/research-recherche/stat/_ctums-esutc_2010/ann_summary-sommaire-eng.php. Accessed November 21, 2011
2. Health Canada. Canadian Tobacco Use Monitoring Survey (CTUMS) 2010. http://www.hc-sc.gc.ca/hc-ps/tobac-tabac/research-recherche/stat/_ctums-esutc_2010/ann-eng.php - t6Accessed November 21, 2011
3. Prochaska JO, Velicer WF, Fava JL, Ruggiero L, Laforge RG, Rossi JS, Johnson SS, Lee PA. Counselor and stimulus control enhancements of a stage-matched expert system intervention for smokers in a managed care setting. Prev Med. 2001 Jan;32(1):23-32.
4. Grimshaw JM, Russell IT. Effect of clinical guidelines on medical practice: a systematic review of rigorous evaluations. Lancet. 1993 Nov 27;342(8883):1317-22.
5. World Health Organization.  Framework Convention for Tobacco Control. 2003 updated reprint 2004, 2005: Geneva, Switzerland.
6. AGREE Collaboration.  http://www.agreetrust.org/​​
7. Smoking Cessation in Canada: Practice-informed Research Agenda. The Canadian Action Network for the Advancement, Dissemination and Adoption of Practice-informed Tobacco Treatment (CAN-ADAPTT).  April 19, 2011 https://www.nicotinedependenceclinic.com/Francais/CANADAPTT/Pages/Research/Research-Agenda.aspx